Déjà plusieurs centaines de passagers pour la navette sans chauffeur

Source: Quotidienne | L’actu Métropole de Lyon | 30 novembre 2019

Lancée mi-novembre après six mois d’expérimentation, la navette autonome N1 a réussi ses débuts, avec 230 passagers dès la première semaine. Seul problème à signaler : le freinage, un peu rude, se déclenche trop souvent

«L’exploitation se passe dans l’ensemble très bien. À notre grande surprise on prend énormément de monde, essentiellement des salariés du parc Olympique Lyonnais, la patientèle du pôle médical et les salariés de l’hôtel Kopster. » Laurent Millet, 34 ans, opérateur de la navette N1, est ravi. Inauguré le 15 novembre après six mois d’expérimentation à blanc, Le véhicule autonome répond aux attentes. Lors de sa première semaine d’exploitation, environ 230 trajets ont été effectués, entre Décines Grand Large et le Parc Olympique Lyonnais. Sans incident majeur à signaler, ou presque: les capteurs de la navette, parfois tatillons, provoquent des freinages brusques lorsqu’ils détectent un obstacle. Même les fils des sacs-poubelles présents sur le bord de la chaussée sont pris en compte! Un défaut qui nuit légèrement à la qualité du trajet, mais qui devrait être corrigé avec le temps.

Amélioration à faire au niveau du freinage

Pensée comme une alternative au bus 85, qui ne passe qu’une fois toutes les vingt minutes aux heures de pointe, la navette autonome remplit sa mission. Moïse, 32 ans, menuisier charpentier au Parc OL, est impressionné par la prouesse technologique. Il tempère cependant : «Il y a encore des améliorations à faire, par exemple sur le frein. Il y a beaucoup d’à-coups. Au moindre objet qui dépasse de la route, la navette pile». Une réaction due au logiciel qui permet à la ligne N1 d’opérer. L’itinéraire de la navette a été cartographié, et le véhicule circule sur une ligne virtuelle. En mode autonome, impossible de dépasser cette ligne. D’où la nécessité d’avoir un agent TCL à bord : «Elle fait beaucoup de choses mais n’est pas encore capable de doubler ou de contourner un obstacle», explique Laurent Millet. Fort des premiers retours des opérateurs et des usagers, le constructeur des navettes, Navya, travaille sur des améliorations. Avec pour objectif d’offrir, à terme, une ligne complètement autonome, sans opérateur à bord.

500 000 € pour acquérir deux navettes

Lancée le 15 novembre dernier, la ligne N1 relie l’arrêt Décines Grand Large au parc Olympique Lyonnais. Deux navettes circulent sur ce trajet d’1,4 kilomètres, avec des passages toutes les quinze minutes en heures de pointe. Avec une vitesse limitée à 20 km/h, les véhicules ont besoin d’environ huit minutes pour réaliser leur trajet. Ils représentent un investissement conséquent pour le Sytral, qui a déboursé près de 500 000 € pour acquérir deux navettes. Pour les deux prochaines années, la ligne N1 sera en phase de test. Les usagers pourront donc l’emprunter gratuitement, sans avoir besoin de se munir d’un ticket. Il s’agit d’une innovation inédite en France. Ces véhicules autonomes sont les premiers à opérer en circuit ouvert, c’est-à-dire au milieu de la circulation. Un bond en avant qui fait suite à la mise en circulation, en 2016, d’une navette autonome dans le quartier de Confluence. Le minibus est principalement utilisé par les touristes sur une zone piétonne.

HS PF verleiht Perspektiven- und Lehrpreis sowie Forschungspreise

Le prix “Research Excellence Award” a été décerné au Pr Guy Fournier. Il fait partie de l’équipe de direction du projet AVENUE, qui intègre des minibus autonomes dans le système de transport en commun de différentes villes dans un vaste essai sur le terrain et fait avancer les solutions techniques.

The “Research Excellence Award” was awarded to Pr Guy Fournier. He is part of the management team of the AVENUE project, which integrates autonomous minibuses into the public transport system of different cities in a large field trial and advances technical solutions.

Den Research Excellence Award des IAF in der Kategorie Professoren nahmen zwei Personen entgegen. Zum einen wurde Professor Dr. Guy Fournier aus dem Fachbereich Wirtschaftsingenieurwesen (WI) ausgezeichnet. „Guy wechselte vor mehr als zehn Jahren nach Pforzheim, wo er die Internationalisierung des Bereichs WI und der Fakultät für Technik maßgeblich vorangetrieben hat. Seine internationale Vernetzung ist essentiell für seine Forschung, in der ihn insbesondere die nachhaltige Mobilität umtreibt. Er unterstützt europaweit Kommunen in Energie- und Mobilitätsfragen“, so Laudator Dr. Tobias Viere, Professor für Energie- und Stoffstromanalyse. Eine herausragende Leistung in diesem Bereich ist die erfolgreiche Akquise eines EU-Vorhabens mit einem Gesamtvolumen von 20 Mio. Euro und 16 Partnern aus sieben Ländern. Guy Fournier gehört zum Führungskreis des Projekts AVENUE, das in einem großen Feldversuch autonome Minibusse in den ÖPNV verschiedener Städte integriert und technische Lösungen vorantreibt. Die gewonnenen Erkenntnisse sollen die Basis für Empfehlungen über die weitere Entwicklung des Transports für Regierungen und Städte in Europa sein.

Artikel lesen: https://www.hs-pforzheim.de/en/aktuelles/news/detail/news/verleihung_des_perspektiven_und_lehrpreises_sowie_der_forschungspreise

KEOLIS OFFERS PUBLIC AV SHUTTLE SERVICE IN LYON

News on Bestmile

On 15 November in Lyon, France, transport operator Keolis, Lyon’s public transport authority SYTRAL, autonomous shuttle maker Navya, and fleet orchestration provider Bestmile introduced a new autonomous shuttle service connecting the Décines Grand Large tram station (line T3) and the Parc Olympique Lyonnais stadium. The service includes two autonomous shuttles and is the result of Lyon’s efforts to address the challenges of integrating autonomous last-mile connections into the public transport network.

Read the news: https://bestmile.com/news/keolis-offers-public-av-shuttle-service-in-lyon/

Navya met en service deux nouvelles navettes autonomes à Lyon

Source: Autoactu.com

Navya a mis en service vendredi dernier deux nouvelles navettes autonomes sur la métropole lyonnaise.

En 2016, Navya avait lancé l’expérimentation de deux navettes autonomes dans le quartier de Confluence à Lyon. Vendredi dernier, l’entreprise française a mis en service deux nouvelles navettes autonomes sur un parcours de 1,4 km, s’effectuant dans un environnement routier urbain dense où plusieurs milliers de véhicules circulent quotidiennement. “Ce nouveau service permet à Navya de relever plusieurs défis techniques majeurs avec le franchissement de quatre carrefours à feux tricolores dont un rond-point et 8 passages piétons à une vitesse moyenne de 13-15 km/h et avec l’objectif de circuler à terme à une allure moyenne de 20-25 km/h”, indique l’entreprise.

Au cours des deux prochaines années, les navettes autonomes de Navya seront pleinement intégrées au réseau de transports en commun lyonnais et offriront un service régulier du lundi au samedi de 8h30 à 19h30 entre la station de Tram Décines Grand Large et le Parc Olympique Lyonnais.

Ce service développé en collaboration avec le Sytral et l’opérateur de transport Keolis, s’inscrit dans le cadre du dispositif européen Avenue, “Autonomous Vehicles to Evolve to New Urban Experience”, pour le développement des véhicules autonomes dans les villes. Genève, Luxembourg et Copenhague ont aussi été retenues comme sites pilotes.

Leader français des systèmes de conduite autonome, Navya a mis sur le marché plus de 130 navettes autonomes depuis septembre 2015, notamment aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Suisse, au Japon et en Australie. Créée en 2014 avec le support de Robolution Capital, fonds d’investissement géré par 360 Capital Partners, son actionnaire de référence, Navya a également à son capital les fonds Gravitation et Paris Region Venture Fund (Région Ile-de-France) géré par Cap Decisif Management, ainsi que les groupes Valeo et Keolis.

Deux navettes autonomes RELIENT le T3 à OL City

Source: CNews – Lyon – 18 novembre 2019

Depuis le 15 novembre, deux navettes autonomes et électriques circulent entre l’arrêt de tram T3 Décines Grand Large et le Groupama Stadium. Objectif : desservir l’OL City, quartier en pleine expansion depuis la construction de l’enceinte où évolue l’OL. Intégrées au réseau TCL, ces navettes peuvent accueillir 11 utilisateurs et roulent du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30, hors événement, à une fréquence de 15 minutes environ. Gratuites, elles sont réservées aux personnes majeures et aux mineurs accompagnés. À une vitesse de 18 km/h maximum sur un trajet de 1,4 km, effectué en quelques minutes selon la circulation, ces navettes baptisées N1 empruntent les rues Ferrer et Sully puis l’avenue Simone-Veil. Surtout, elles franchissent cinq intersections, des feux tricolores et un rond-point. 

NAVYA : lancement d’un nouveau service de navettes autonomes dans la métropole lyonnaise

Source: Capital, 18 novembre 2019

(AOF) – Avec la mise en service vendredi dernier de deux navettes au- tonomes, Navya accompagne le développement technologique du réseau de transports en commun de la métropole lyonnaise.

Au cours des deux prochaines années, les navettes autonomes de Navya seront pleinement intégrées au réseau de transports en commun lyonnais et offriront un service régulier entre la station de Tram Décines Grand Large (ligne T3) et le Parc Olympique Lyonnais. La nouvelle ligne N1 emprunte une partie de l’itinéraire de la ligne 85.

“Le parcours des navettes, d’une distance de 1,4 kilomètre, s’effectue dans un environnement routier urbain dense où plusieurs milliers de véhicules circulent quotidiennement”, précise Navya.

NAVYA annonce le lancement d’un nouveau service de navettes autonomes entièrement intégré au réseau de transports en commun lyonnais

Article de Navya

Expérimentation sur route ouverte pour la desserte du Parc Olympique Lyonnais

Villeurbanne, France, le 18 novembre 2019 – 08h00 CET – Avec la mise en service vendredi dernier de deux navettes autonomes, NAVYA (FR0013018041- NAVYA), un leader des systèmes de conduite autonome, accompagne le développement technologique du réseau de transports en commun de la métropole lyonnaise.  

[…]

Ce service développé en collaboration avec le SYTRAL[1] et l’opérateur de transport Keolis, s’inscrit dans le cadre du dispositif européen AVENUE, «Autonomous Vehicles to Evolve to New Urban Experience», sélectionnée par le projet européen HORIZON 2020, pour le développement des véhicules autonomes dans les villes européennes. Les villes de Genève, Luxembourg et Copenhague ont aussi été retenues comme sites pilotes.

Lire l’article: https://navya.tech/press/navya-annonce-le-lancement-dun-nouveau-service-de-navettes-autonomes-entierement-integre-au-reseau-de-transports-en-commun-lyonnais/  

Navya : expérimentation sur route ouverte pour la desserte du Parc OL

Source: Boursier.com

Avec la mise en service vendredi dernier de deux navettes autonomes, NAVYA, accompagne le développement technologique du réseau de transports en commun de la métropole lyonnaise.

Au cours des deux prochaines années, les navettes autonomes de NAVYA seront pleinement intégrées au réseau de transports en commun lyonnais et offriront un service régulier du lundi au samedi de 8h30 à 19h30 (sauf les jours de matchs et d’événements) entre la station de Tram Décines Grand Large (ligne T3) et le Parc Olympique Lyonnais.

La nouvelle ligne N1 emprunte une partie de l’itinéraire de la ligne 85. Le parcours des navettes, d’une distance de 1,4 Km, s’effectue dans un environnement routier urbain dense où plusieurs milliers de véhicules circulent quotidiennement… Ce nouveau service permet à NAVYA de relever plusieurs défis techniques majeurs avec le franchissement de 4 carrefours à feux tricolores dont un rond-point et 8 passages piétons à une vitesse moyenne de 13-15 Km/h et avec l’objectif de circuler à terme à une allure moyenne de 20-25 Km/ h. Ce service développé en collaboration avec le SYTRAL et l’opérateur de transport Keolis, s’inscrit dans le cadre du dispositif européen AVENUE, “Autonomous Vehicles to Evolve to New Urban Experience”, sélectionnée par le projet européen HORIZON 2020, pour le développement des véhicules autonomes dans les villes européennes.

Les villes de Genève, Luxembourg et Copenhague ont aussi été retenues comme sites pilotes. A cette occasion, Etienne Hermite, Président du Directoire de NAVYA a déclaré : “Je tiens à remercier les partenaires de cette expérimentation qui illustre le leadership technologique et le savoir-faire de NAVYA en matière de mobilité autonome comme reconnue récemment à l’occasion du Dubai World Challenge for Self- Driving Transport. Cette collaboration atteste également de la pertinence des navettes autonomes au sein d’un réseau de transport pour répondre aux enjeux actuels de mobilité urbaine”.

Des navettes autonomes pour les transports en commun lyonnais

Source: DéplacementPRO.com

Navya, le leader français des systèmes de conduite autonome, vient de mettre en service, à Lyon, deux navettes totalement autonomes. Intégrées au réseau des transports en commun, elles évoluent au milieu de la circulation et devraient contribuer à la fluidité des déplacements.

Au cours des deux prochaines années, les navettes autonomes de NAVYA se- ront pleinement intégrées au réseau de transports en commun lyonnais et offriront un service régulier du lundi au samedi de 8h30 à 19h30 (sauf les jours de matchs et d’événements) entre la station de Tram Décines Grand Large (ligne T3) et le Parc Olympique Lyonnais. La nouvelle ligne N1 emprunte une partie de l’itinéraire de la ligne 85.

Le parcours des navettes, d’une distance de 1,4 Km, s’effectue dans un environnement routier urbain dense où plusieurs milliers de véhicules circulent quotidiennement. Ce nouveau service permet à NAVYA de relever plusieurs défis techniques majeurs avec le franchissement de 4 carrefours à feux tricolores dont un rond-point et 8 passages piétons à une vitesse moyenne de 13-15 Km/h et avec l’objectif de circuler à terme à une allure moyenne de 20-25 Km/ h.

Ce service développé en collaboration avec le SYTRAL (Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) et l’opérateur de transport Keolis, s’inscrit dans le cadre du dispositif européen AVENUE, «Autonomous Vehicles to Evolve to New Urban Experience», sélectionnée par le projet européen HORIZON 2020, pour le développement des véhicules autonomes dans les villes européennes. Les villes de Genève, Luxembourg et Copenhague ont aussi été retenues comme sites pilotes.

Deux navettes autonomes Navya desservent le Parc Olympique lyonnais

Source: L’Usine Nouvelle, 18 novembre 2019

Deux navettes autonomes Navya desservent le Parc Olympique lyonnais. En circulation du lundi au samedi, ces navettes viennent compléter l’offre de transport en commun. Durant cette expérimentation, qui doit durer deux ans, Navya va devoir parvenir à augmenter la vitesse de circulation des navettes pour qu’elles atteignent une allure moyenne de 20-25 km/h.

Navya a annoncé lundi 18 novembre 2019 le lancement d’un nouveau service de navettes autonomes à Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes). Ce service, mis en place depuis vendredi dernier pour une durée de deux ans, est intégré au ré- seau de transports en commun et dessert le Parc Olympique lyonnais. L’expé- rimentation, gratuite pour les usagers, est menée en partenariat avec le Sytral (Syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise) et Keolis. Une vitesse de circulation qui doit augmenter Deux navettes auto- nomes circulent entre la station de Tram Décines Grand Large (ligne T3) et le Parc Olympique lyonnais du lundi au samedi de 8h30 à 19h30. Durant ce par- cours de 1,4 kilomètre, les navettes autonomes vont circuler parmi les autres usagers de la route : cyclistes, piétons ou encore automobilistes. Elles vont franchir 4 carrefours à feux tricolores dont un rond-point et 8 passages pié- tons. Au début de l’expérimentation, elles circuleront à une vitesse moyenne de 13 à 15 km/h avec l’objectif d’atteindre à terme une allure moyenne de 20-25 km/h. Une vitesse qu’il devient impératif d’atteindre puisque la vitesse des navettes autonomes est souvent décriée. L’établissement public Paris-La Défense a ainsi mis en avant la lenteur de celles-ci pour justifier l’arrêt de l’expérimentation. Un autre écueil à éviter, et mis en avant par l’opérateur de transport Berthelet, est le freinage brusque de la navette lorsqu’elle est dé- passée. L’opérateur Berthelet aimerait rapidement des améliorations sur le freinage brusque de la navette du lyonnais #Navya lorsqu’elle est dépassée… (il faut mieux bien se tenir dans ces moment-là) — Corot Léna (@LenaCorot) July 3, 2019 Cette nouvelle ligne N1 sera interrompue les jours de matchs et d’événements. Une interruption logique puisque de nombreuses personnes fréquentent alors le Parc Olympique et que les conditions de circulation de- viennent très compliquées pour une navette autonome qui s’arrête lorsque des personnes sont trop proches d’elle.