«Des attaques inévitables»

Interview de Dimitri Konstantas (professeur à l’institut des sciences de l’information (CUI) de Genève par Lorenzo Quolantoni de la Revue Automobile

PDF: Article + Interview

Des navettes autonomes pour Sales-Lentz

Source : link 2fleet

La société Sales-Lentz, spécialisée dans le transport de personnes, a acquis 2 navettes se déplaçant sans conducteurs qui seront mises en service courant septembre.

Dans le but d’assurer un tronçon non desservi et consistant d’environ 5 km, la société a en effet commandé des navettes n’ayant nul besoin de pilote, de volant, ou de pédales de freins. La commune qui sera la destination du nouveau moyen de transport n’a cependant pas encore été révélée.

Lire l’article

Teknikken driller i Nordhavn: Blind vinkel tvinger Autonomous Mobility til at have en operatør til at overvåge kørslen

Source : pro.ing.dk

En operatør med joystick skal stå klar til at overtage styringen i tilfælde af, at den selvkørende bus fra Navya svigter, eller hvis farlige situationer opstår, når den efter planen skal køre i Nordhavn.

Read more

Selvkørende busser på vej i Nordhavn

Source : Magasinet KBH

Minibusser uden chauffør skal køre i ring på molen.

Førerløse busser i de københavnske gader lyder måske stadig som det rene science-fiction, men det kan være et spørgsmål om måneder, før det er håndgribelig virkelig i Århusgadekvarteret i Nordhavn.

Read more

Firma ansøger om selvkørende busser i Nordhavn

Source : Politiken Byrum

Selvkørende busser kan måske inden længe blive en realitet i den københavnske bydel Nordhavn. Selskabet Autonomous Mobility, der står for de selvkørende busser, har netop sendt en ansøgning af sted til Vejdirektoratet.

Read more

Selvkørende busser i Nordhavn er rykket et skridt nærmere

Source : pro.ing.dk

De selvkørende busser kan snart blive virkelighed i den københavnske bydel Nordhavn. 

Read more

Autonomous Driving in 2018: The Road so Far

Source: Beast Magazine Luxembourg #12/2018

A longtime dream that is about to come true: autonomous – and therefore driverless – cars have been fascinating the professionals of the automative sector, digital and IT experts but also people in general who will one day finally be able to “sit down”, relax and enjoy the ride”, BEAST decided to take a look at the latest developments and selected the key dates of 2018, highlighting the great promises of autonomous driving.

Read more

Deux navettes autonomes desserviront le stade

Source: LE MONITEUR | 22 au 28 novembre 2018

Pilote du projet européen Avenue-Autonomous vehicles to evolve to a new urban experience – qui vise à préparer l’intégration technique, législative et économique des véhicules autonomes dans l’espace urbain et périurbain, Lyon va se doter de deux nouvelles navettes.

Après celle mise en service dans le quartier Confluence en 2016, le syndicat mixte des transports pour le Rhône et l’agglomération lyonnaise (Sytral) fera circuler au printemps 2019, ces véhicules de transport collectif entre l’arrêt du tramway T3 de Décines Grand Large et le Groupama Stadium. Ces deux navettes autonomes rouleront sur la voie publique, aux côtés des voitures, et devront franchir un carrefour avec feux tricolores et des ronds-points. Elles parcourront ainsi un trajet de 1,2 km.

Deux navettes autonomes en trafic réel prêtes à démarrer à Lyon

Source: Ville Rail & | 13 NOV 2018

Le Sytral et Keolis vont lancer une nouvelle expérimentation de la navette autonome Navya sur 1,2 kilomètre entre la station Grand-Large du tramway T3 et le Groupama-Stadium à Décines. L’opération prévue au printemps prochain ne va pas desservir le stade aux périodes d’affluence mais va tester en heures creuses l’intégration de Navya dans la circulation du «dernier kilomètre», au côté des voitures, avec un carrefour à feux tricolores et des ronds-points: «un véritable challenge pour le déploiement des navettes autonomes électriques qui fait de Lyon une ville pilote», a souligné Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral. C’est une nouvelle étape par rapport à la navette expérimentée à l’écart du trafic depuis 2016 dans le quartier Confluence. Avec plus de 40 000 voyageurs au compteur, celle-ci va se poursuivre en misant sur une évolution réglementaire: Pascal Jacquesson, directeur de Keolis Lyon, imagine ainsi de transférer l’agent accompagnateur du véhicule vers l’extérieur permettant d’assurer la sécurité globale du parcours. Sur T3-Stadium, outre son nouvel environnement, Navya devrait aussi adopter quelques nouveautés, notamment une vitesse accrue (à 25 km/h) et un service à la demande pour les passagers des activités tertiaires du stade. L’expérimentation de Lyon fait partie des villes pilotes (avec Genève, Luxembourg, Copenhague) du projet européen Avenue (Autonomous vehicles to evolve to new urban experience) qui vise à préparer l’intégration technique, économique et réglementaire des véhicules autonomes en milieu urbain et périurbain. Le programme bénéficie d’un budget de 20 millions d’euros sur quatre ans.

Lyon accueille une nouvelle expérimentation de navette autonome

Source: Bus & Car Connexion | 8 novembre 2018

Route ouverte. La ville de Lyon va installer une desserte régulière en navette autonome du constructeur Navya entre le stade de l’OL et l’arrêt de tramway le plus proche, à l’est de l’agglomération. Dès le mois de mars, deux navettes Navly seront noyées au milieu du flot de circulation. «Le trajet long de 1,2 kilomètre implique notamment de franchir un carre- four et des feux tricolores», précise Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral. Une difficulté supplémentaire par rapport à l’expérimentation de ces véhicules en cours dans le quartier de la Confluence. Toutefois, la navette ne circulera pas les soirs de match, elle sera disponible uniquement en journée pour parcourir le fameux «dernier kilomètre» entre la zone d’activité bordant le stade et la station de tramway.

Fonctionnalités supplémentaires. De nouvelles fonctionnalités devraient être ajoutées aux navettes du constructeur Lyonnais. «Nous souhaitons accélérer la vitesse pour atteindre environ 25 km/h et inclure des services de transport à la demande, afin notamment de pouvoir caler les départs des navettes avec l’arrivée du tramway», explique Pascal Jacquesson, directeur général de Keolis Lyon, partenaire du projet. Avent d’être déployées dans les navettes, ces innovations seront testées en conditions réelle sur le site de Transpolis, dans l’Ain, équipé pour faire des simulations de déplacement. Cette expérimentation Lyonnaise s’inscrit dans le cadre du projet européen AVENUE visant à optimiser la technologie et le business modèle des navettes autonomes dans l’espace urbain. Genève, Luxembourg et Copenhague, également retenus comme sites pilotes de ce projet accueilleront elles aussi des expérimentations de trajets en navettes autonomes.